dimanche 10 septembre 2017

Et maintenant, j'achète quoi dans mon PEA ?

Ca y est, vous avez ouvert votre PEA et vous y avez versé un peu d'argent (au moins 1 000 € sinon les frais de courtage seront plus longs à amortir). Et maintenant se pose la question fatidique : qu'est-ce que j'achète ? Rassurez-vous, le plus dur est passé !

Les trackers MSCI World : la clé de l'investissement passif

En finance, un tracker ou fonds indiciel coté est un produit financier dont l'objectif est de reproduire la performance d'un indice boursier. Le MSCI World est l'indice boursier qui regroupe les 1 656 plus grandes capitalisations boursières du monde. C'est l'indice incontournable pour refléter la performance des marchés boursiers dans le monde. A titre de comparaison, le CAC 40 est l'indice boursier qui regroupe les 40 plus grandes capitalisations boursières françaises. Cet indice est donc beaucoup moins diversifié que le MSCI World.

En fait, en achetant un tracker MSCI World, c'est comme si vous achetiez des mini-parts d'actions dans les 1 656 grandes entreprises du monde qui composent cet indice. Il n'y a rien de mieux pour avoir un portefeuille diversifié et donc minimiser les risques (ne pas être exposé à un secteur particulier ou une région géographique particulière).

Ci-dessous, j'ai comparé la performance de 1970 à 2016 de l'indice MSCI World et celui de l'inflation. Les chiffres sont sans appel. Si vous aviez investi 1 000 € en 1970, vous aurez aujourd'hui plus de 70 000 € avec une performance MSCI World contre un peu moins de 7 400 € avec un performance égale à l'inflation. En rendement annualisé, cela nous donne environ 9,7 % pour le MSCI World contre 4,3 % pour l'inflation. Finalement, le rendement annualisé de 5 % dont je vous parlais dans mon premier billet n'est pas déconnant !
  MSCI World vs. Inflation en France


Impressionnant ? Oui mais parfaitement logique et prévisible. En effet, les 1 656 plus grandes entreprises du monde sont censées être rentables et générer du profit régulièrement. Sinon elles font faillite, et sortent donc de l'indice MSCI World (comme dans tout indice boursier, le panier de valeurs évolue au cours du temps).

Sources : Wikipedia et France Inflation.

Comment trouver et acheter des trackers MSCI World ?

Aujourd'hui, les principaux émetteurs de trackers MSCI World éligibles au PEA sont Amundi et Lyxor. Ce sont deux grandes entreprises de gestion d'actifs, fiables et réputées. Pour trouver et acheter leurs trackers MSCI World éligibles au PEA, rien de plus facile : il suffit de chercher puis d'acheter les codes suivants, appelés codes ISIN (International Securities Identification Number).

FR0010756098 : AMUNDI ETF MSCI WORLD UCITS ETF (CW8)
FR0011869353 :  LYXOR UCITS ETF PEA MSCI WORLD C-EUR (EWLD)

Et voilà ce que ça donne, par exemple, sur un compte Fortuneo.
Exemple de trackers MSCI World dans un PEA de Fortuneo

Pourquoi les trackers sont si avantageux ?

Pour diversifier un portefeuille, mieux vaut acheter un tracker plutôt que d'acheter des centaines d'actions car vous vous ruinerez en frais de courtage.

Ensuite, un tracker MSCI World est votre seule solution pour investir dans le monde entier à travers un PEA. En effet, le PEA ne permet pas d'acheter en direct des actions d'entreprises étrangères à la zone Euro. Mais grâce à un mécanisme que nous détaillerons plus tard, certains trackers MSCI World sont bel et bien éligibles dans un PEA.

Enfin, les trackers ont des frais de gestion très réduits (inférieur à 0,5 %) contrairements à des fonds gérés activement (où les frais peuvent atteindre les 2% !). En effet, un tracker ne fait que répliquer la composition d'un indice boursier et ne cherche pas à surperformer le marché via une gestion active et coûteuse. Comme nous l'avons vu dans notre deuxième article, les frais de gestion peuvent largement réduire la performance de votre portefeuille, il ne faut donc pas les négliger.

Combien acheter et quand ?

Déjà la règle d'or est de n'investir que l'argent dont vous n'avez pas besoin sur le court terme. Ensuite, il faut acheter un certain montant qui vous permette d'amortir les frais de courtage. Dans la plupart des banques en ligne, les frais de courtage ont un talon minimum de l'ordre de 5 à 10 euros. Pour un montant de 1 000 €, cela représente 0,5 à 1 % ce qui est le maximum acceptable. N'oubliez pas que vous payez les frais de courtage à l'achat et à la vente, ce qui double leur impact !

Achetez donc au moins 1 000 € de trackers MSCI World pour amortir ces frais. Se pose ensuite la question de quand acheter. Si vous êtes un devin, alors achetez quand les marchés sont au plus bas. Et si vous êtes comme le commun des mortels, alors achetez quand vous avez l'argent disponible à être investi. Peu importe quand, l'idée est d'étaler les achats et surtout ne pas tout acheter d'un coup.

Si vous achetez une grande somme d'un coup, alors vous prenez le risque d'acheter avant une baisse importante des cours, et d'être donc un peu coincé pendant longtemps. Si vous étalez vos paiements, alors vous lisserez les fluctuations des marchés boursiers. L'astuce consiste à investir le même montant tous les X mois ou tous les ans (par exemple : 2 000 € tous les 6 mois). Vous acheterez ainsi plus de trackers quand les marchés seront bas, et moins quand ils seront hauts.

Vous voyez, c'est simple, efficace et facile. Cela s'appelle la gestion passive (pour ne pas dire de fainéants) !

Quand vendre ?

De même, la règle d'or est de ne vendre que quand vous en avez besoin. Sinon, laissez l'argent investi car cela vous épargnera des frais de courtage inutiles. Un investisseur passif n'est pas un trader actif, inutile de chercher à anticiper les marchés et faire des allers-retours inutiles qui ne feront que donner de l'argent à votre banque.

Peut-on faire mieux qu'un tracker MSCI World ?

Bien sûr, vous trouverez facilement sur Internet ou en discutant autour de vous des gens qui arrivent à surperformer le marché. Mais c'est juste parce que celles et ceux qui sous-performent sont moins bavards sur leurs résultats.

N'oubliez pas que le trading est un jeu à somme nulle (et même à somme négative à cause des frais de courtage important pour les particuliers). De nombreuses études montrent que la gestion passive est la plus performante, une fois les frais de gestion déduits. En résumé, le surplus de performance (s'il existe !) d'une gestion active ne vaut pas le surcoût qu'elle engendre. Nous détaillerons tout cela dans de futurs articles car il y a beaucoup à dire.

Point important et pertinent : c'est vrai qu'un tracker MSCI World ne couvre pas "tout le marché". Même si un panier de plus de 1 650 entreprises est plutôt bien représentatif, il est possible de faire encore plus exhaustif. Cela en vaut-il le coup ? Vaste sujet...

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Merci pour votre commentaire sur mon blog. Pour le CAC 40 en PEA il y a aussi un tracker Lyxor CAC 40 dividendes réinvestis mais je n'ai plus la référence en tête.
    Je l'utilise pour le très long terme (15 à 20 ans) afin de me créer un complément de retraite.
    Mais le MSCI World est une bonne idée également pour diversifier!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer