12/09/2017

PEL : encore moins avantageux que le PEA avec la nouvelle fiscalité 2018

Annoncé hier par le ministre de l'Economie, la fiscalité du Plan Epargne Logement (PEL) sera revue à la hausse à partir de janvier 2018. Le PEL est un plan d'épargne qui permet d'obtenir, sous conditions, un prêt immobilier à l'issue de la phase d'épargne.

Le PEL est très prisé par les français, avec un niveau d'encours proche des 260 milliards contre 360 milliards pour le livret A. Pourtant, à partir du 1er janvier 2018, le PEL sera clairement peu avantageux.

En effet, les gains seront désormais soumis à la "flat tax" ou prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %, en plus des prélèvements sociaux (15,5 % à ce jour) comme c'est déjà le cas aujourd'hui. On l'appelle prélèvement forfaitaire unique car le taux est de 30 %, peu importe votre dernière tranche d'imposition sur les revenus.

Ainsi, avec un taux brut actuel de 1 %, le rendement net du PEL ne sera plus que de 0,445 % soit bien inférieur au livret A ou au LDDS (soumis à aucun impôt ni prélèvements sociaux). Si vous souscrivez à un prêt immobilier à la fin de la phase d'épargne du PEL, vous aurez le droit à une prime d'état et le taux brut sera de 1,5 %. Mais là encore, cela ne fera qu'un taux net faiblard de 0,6675 %. En plus, avec les taux historiquement bas actuellement, le prêt immobilier possible par le PEL n'est clairement pas intéressant.

Au final, le livret A et le LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire) qui offrent à eux deux un plafond cumulé de 34 950 € par personne, sont largement suffisants pour la plupart des personnes, et sont bien plus avantageux une fois la fiscalité déduite. Et heureusement, le gouvernement n'a pas l'intention de modifier la fiscalité de ces deux produits, et politiquement parlant cela serait en plus très risqué vu l'immense popularité de ces livrets d'épargne.

Et le PEA alors ? De même, le gouvernement est plus enclin à favoriser l'investissement en actions et hier, dans son interview, le ministre de l'Economie a bien insisté sur le fait que la fiscalité du PEA ne changera pas. Comme déjà évoqué plusieurs fois dans ce blog, ce n'est clairement pas l'épargne préférée des français (à tort !) et donc le gouvernement aura peu à gagner à taxer davantage le PEA.

Profitez de cette aubaine pour ouvrir un PEA et apprennez à le gérer en toute simplicité en lisant ce blog !

PEL, encore une nouvelle taxation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire