vendredi 6 octobre 2017

L'histoire du village qui cherchait son chef suprême

J'ai inventé cette petite histoire qui permet de prendre du recul sur beaucoup de choses, notamment le succès fulgurant de certains investisseurs ou traders célèbres.

Un jour, un grand village de plusieurs millions d'habitants (oui, peut-on encore appeler ça un village...) cherchait à trouver un nouveau leader chef suprême. Il fallait la personne la plus merveilleuse, la plus talentueuse et la plus intelligente du village pour gouverner ces millions de personnes.

Ils décidèrent d'organiser un Grand Tournoi de pile ou face, ouvert à tous les villageois. Le jeu était très simple, il suffisait de prédire de quel côté allait tomber une pièce. Mais c'était en même temps un jeu très difficile car prédire l'avenir n'est pas donné à tout le monde.

A l'issue du premier tour, le côté pile sorta. Ainsi, suite à ce résultat, une bonne moitié des villageois participant au Grand Tournoi fût éliminée, et celles et ceux qui avaient prédit le côté pile purent continuer ce concours imparable.

Au bout de quelques dizaines de tours, il ne resta finalement que très peu de compétiteurs en lice. Puis finalement, à l'issue d'un ultime tour, un dernier compétiteur réussit à prédire le pile ou face. Cette personne avait donc réussi à prédire 27 fois d'affilée l'issue d'un pile ou face !

Elle fût sacrée chef suprême du village sans aucune réserve. Une telle prouesse ne pouvait pas être le fruit du hasard, cette personne avait certainement un don incroyable et une intelligence supérieure...

Ce qu'il faut retenir de cette histoire, c'est qu'en bourse comme dans beaucoup d'autres domaines, le facteur chance n'est pas négligeable. Beaucoup d'investisseurs et apprentis traders ont fini ruinés à cause de leurs paris risqués, et ceux-là, personne n'en parle et ils sont loin d'être les plus bavards. Par contre, on évoque très souvent celles et ceux qui ont fait fortune dans la finance en vantant leur vision et leur capacité à anticiper... Et si ce n'était que de la chance ? Car sur les millions de personnes qui se prennent pour des gourous de la finance, les statistiques sont implacables : évidemment que certaines personnes ont raison, mais peut-être plus par le facteur chance que leurs raisonnements. En effet, l'économie est loin d'être une science exacte où on peut reproduire aisément des expériences rationnelles et tester des hypothèses... Pour en savoir plus, je vous invite notamment à lire le livre de Bernard Guerrien : L'illusion économique.

Il faut aussi savoir prendre du recul sur ces propres réussites boursières : la chance y est peut-être pour quelque chose...

Le facteur chance n'est pas négligeable en bourse

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire