mardi 14 novembre 2017

Et si le Bitcoin n'était pas une bulle ?

Cet article est un petit aparté sur le Bitcoin parce que beaucoup d'investisseurs particuliers s'y intéressent et se posent beaucoup de questions, suite au grand bruit fait dans la presse autour de cette technologie.

Attention, mon avis personnel n'est absolument pas une incitation à acheter cette cryptomonnaie. Et si vous souhaitez en savoir plus sur comment fonctionne le Bitcoin et comment l'utiliser, vous trouverez facilement de la documentation complète et pédagogue sur Internet, notamment ce cours très complet.

Et si le Bitcoin n'était pas une bulle ?

Est-ce que le Bitcoin est un bon investissement ? Le cours va-t-il encore grimper ou s'effondrer ? En fait, je n'ai pas vraiment d'avis dessus et je pense que cela relève de la pure voyance d'essayer de deviner ce qui va se passer autour de cette technologie récente, complexe et fascinante.

Par contre, je crois que le consensus actuel de dire qu'il s'agisse d'une bulle offre une vision bien trop simpliste de la situation. Et je pense qu'il est intéressant de se renseigner sur ce phénomène, ne serait-ce que pour mieux appréhender les mécanismes économiques qui se cachent derrière le Bitcoin et aussi d'autres investissements qui ne produisent pas de richesse.

Pourquoi le Bitcoin n'est pas comparable aux autres bulles financières ?

Partout, vous entendrez ou lirez des comparaisons entre le Bitcoin et d'anciennes bulles spéculatives comme la Tulipomanie ou la bulle Internet des années 2000. Je ne partage absolument pas cet avis car toutes ces histoires sont bien trop différentes, portant sur des actifs financiers incomparables et les vraies raisons de l'effondrement de ces bulles n'ont rien à voir entre elles.

La Tulipomanie concernait l'oignon de tulipe qui n'avait, avec le recul, rien de spécial ni de rare. Les raisons qui ont généré cette folie sont multiples et peu documentées, la crise datant du XVIIème siècle. Quant à la bulle Internet, durant les années 1990, de nombreuses nouvelles sociétés avaient émergé et affichaient des niveaux de croissance jamais vus auparavant. Les attentes ont été supérieures à la réalité pour l'époque, mais aujourd'hui les plus grosses capitalisations boursières concernent principalement des valeurs de nouvelles technologies.

Le Bitcoin, lui, joue dans une toute autre catégorie. Il peut être vu comme une monnaie décentralisée et infalsifiable (jusqu'à maintenant) ou alors, et je trouve ce point de vue plus exact, comme une matière première (ou disons plutôt une ressource limitée en quantité) utilisée comme une monnaie d'échange. Au même titre que l'or ou le blé, sauf que le Bitcoin n'est qu'une succession de chiffres et de lettres, qui n'a aucun intérêt physique.

Vous allez me dire que le Bitcoin ne sert à rien. Dans un sens, c'est vrai qu'il ne sert à rien : à quoi bon posséder des lignes incompréhensibles de chiffres et de lettres ? Pourtant, en économie, l'utilité ne fait pas le prix. Les diamants n'ont pas une grande utilité pour la vie humaine. Et pourtant, ils valent bien plus cher que l'eau qui est indispensable.

Mais dans un autre sens, le Bitcoin ne sert pas à rien. En effet, il permet d'être utiliser comme monnaie d'échange contre des biens et des services. Sa quantité étant limitée et fixée à 21 millions (et ceci reste inviolable jusqu'à preuve du contraire), le Bitcoin est aussi structurellement déflationniste (il n'y en aura pas pour tout le monde, bien au contraire !). Il permet donc de se protéger contre l'inflation, au même titre que des valeurs refuges comme l'or. Tant que la technologie du Bitcoin et sa blockchain restera fiable et sécurisée, alors le Bitcoin conservera ces fonctions qui lui donneront une certaine valeur économique. Il s'avère même être la valeur refuge par excellence puisqu'elle est totalement décentralisée (nous pourrions presque dire autonome) et donc, d'une certaine manière, bien plus à l'abri des crises politiques, économiques ou financières.

Quand tout le monde crie à la bulle spéculative...

Comme dirait Warren Buffet, quand tout le monde est méfiant, il faut savoir être avide. Par le passé, les bulles ont toujours été détectées une fois qu'elles avaient éclatées. Et quand on criait à la bulle financière, finalement on loupait le train en marche... Bref, sachez que ce n'est pas parce que tous les médias ou analystes partagent le même point de vue qu'il s'agit forcément de la vérité ou de l'avenir. Bien au contraire souvent...

Dans tous les cas, il faut savoir faire preuve d'objectivité. Il est clair et partagé que le Bitcoin présente de nombreuses faiblesses qui pourraient affecter fortement sa valorisation, notamment :
  • Une faille dans sa mise en oeuvre pourrait rendre totalement obsolète la technologie. Cependant, le Bitcoin repose sur des mécanismes cryptographiques qui sont utilisés dans toutes nos transactions financières, par la NSA, dans la protection de données militaires et industrielles, etc. Si un jour, on parviendrait à briser ces sécurités, ce n'est pas seulement le Bitcoin qui s'effrondrerait mais peut-être le début d'une nouvelle ère pas forcément réjouissante...
  • Des attaques qui ralentiraient les transactions dans le réseau, et qui rendraient les échanges en Bitcoin très laborieux.
  • L'attaque dite des 51 % qui pourrait falsifier la blockchain du Bitcoin. Il y a déjà eu des risques par le passé, et cela pourrait se reproduire même si la communauté est très attentive à ce phénomène.
  • La suprématie d'autres cryptomonnaies, techniquement plus aboutie et plus efficace que le Bitcoin. Par exemple, l'Ethereum apparait comme un challenger important du Bitcoin puisqu'il s'agit d'une généralisation des cryptomonnaies avec un mécanisme plus complet et conçu pour le long terme, sur lesquels on peut adosser des contrats intelligents ouvrant la voie à bien plus de possibilités. Bien entendu, les cryptomonnaies peuvent coexister comme c'est le cas de nombreux actifs financiers similaires. Et le Bitcoin pourrait apparaitre comme l'étalon or des cryptomonnaie, la valeur refuge historique.
  • Les nombreux forks qui interviennent sur la blockchain. Sans entrer dans la technique, ces évolutions ou upgrades de la blockchain sont souvent controversées et même si cela ne fera jamais disparaitre vos Bitcoins, cela risque de créer de la confusion autour de la technologie.
  • Tout simplement la fin de l'effet de mode autour de cette technologie, et que son utilisation reste marginale. Cependant, toute une économie très importante (notamment autour du blanchiment d'argent et des trafics illégaux) se développe à l'aide Bitcoin.

Jusqu'où peut monter le Bitcoin ?

Bien malin ou plutôt bien chanceux sera celui qui saura prédire l'évolution du Bitcoin... Cela dit, on peut avoir émettre quelques raisonnements autour de sa valorisation.

Ce qui est certain, c'est que ça ne montera pas indéfiniment. En effet, la valeur du Bitcoin étant directement liée à ce que les investisseurs sont prêts à mettre dedans, et comme l'argent n'est pas infini à un instant donné (même s'il coule à flots grâce aux banques centrales...).

Un des raisonnements qu'on peut entendre est que la valorisation totale du Bitcoin va s'approcher de celle de l'or, vu que cet actif peut être vu comme une protection contre l'inflation et une valeur refuge. Cet argument a du sens même s'il s'agit d'une grossière simplification. Le graphique ci-dessous compare la valorisation actuelle du Bitcoin (autour des 120 milliards d'euros) par rapport à d'autres.

Comparatif de la valorisation du Bitcoin

Certains diront que ce graphe est un peu biaisé car j'y compare des valorisations très importantes et qui n'ont pas grand chose à voir avec le Bitcoin, mais cela donne un ordre de grandeur relatif. Tous les Bitcoins actuels permettent de racheter Sanofi, une des plus grandes capitalisations boursières du CAC 40. Mais cela reste encore 50 fois inférieur à la valorisation de tout l'or du monde. S'il est vrai que sur les 7 dernières années, le Bitcoin a fait plus que fois 1000 en termes de valorisation, cela devient difficilement imaginable pour les 7 prochaines années. Ou bien cela signifierait que notre paysage financier aura complètement changé.

En résumé

Et la question que vous vous posez depuis le début du billet : est-ce que je possède des Bitcoins ? Oui, en très faible quantité mais absolument pas comme un investissement. Disons plutôt que c'était pour participer à cette aventure/expérience technologique fascinante que je considère comme une des meilleures inventions de ce siècle ! Je les garde pour le plaisir.

Comme tout bon investisseur, je cherche plutôt le rendement continu sur la durée plutôt que de chercher à m'enrichir très rapidement en spéculant de manière risquée ! N'oublions pas que c'est l'objectif essentiel de se blog : vous apprendre à investir facilement en limitant les risques au maximum. Et le Bitcoin n'apparait pas comme l'actif offrant le rapport rendement/risque le plus favorable : il peut rapporter énormément mais pour un risque extrêmement élevé. Ce type de placement ne mérite donc pas d'y consacrer une part importante de son patrimoine, sauf si vous n'avez aucune aversion au risque.

En bref, ne pensez pas trop aux cryptomonnaies, et investissez dans un PEA où les actions d'entreprises sont des actifs bien concrets qui produisent et distribuent de la richesse. Après, si vous souhaitez consacrer une toute petite part de votre épargne dans les cryptomonnaies en espérant que cela fasse fois 1000 dans 10 ans, libre à vous de vous lancer à vos risques et périls...

2 commentaires:

  1. très bon billet sauf qu'il manque une partie sur un investissement à court/moyen terme contre une crise, on peut voir à chaque crise politique ou bancaire, des achats "massif" pour garder la main facilement sur son patrimoine
    exemple aujourd'hui il y a eu beaucoup d'achat provenant du Zimbabwe, fort probablement à cause de la crise politique qui vient d'y éclater
    j'ai mis "massif" entre guillemet car comparé au système bancaire c'est ridicule, mais pour le bitcoin c'est un nouveau record
    Si on pousse le raisonnement un peu plus loin, on peut presque conclure que tant qu'il y n'y aura pas de stabilité sur terre le bitcoin aura de l'avenir :)

    RépondreSupprimer
  2. En effet, vous soulignez une remarque pertinente. Les crises alimentent la valorisation du Bitcoin, qui apparait vraiment comme une nouvelle valeur refuge. Dire qu'elle n'a aucune valeur intrinsèque est aussi vrai que dire que l'or n'a pas de valeur intrinsèque. Ce qui est sûr, c'est que tous les deux ont une valeur de marché.

    RépondreSupprimer