09/12/2017

Quels sont les inconvénients à investir uniquement dans des trackers MSCI World ?

Avantages et inconvénients des trackers MSCI World

Si on regarde leur historique sur le long terme, les trackers MSCI World offrent un rendement de 6 à 8 % net de frais et d'inflation par an. Ils permettent de diversifier facilement vos investissements et ne vous demandent quasiment aucune gestion particulière, avec un risque très faible.

Mais faut-il n'avoir que des trackers MSCI World dans son portefeuille ? Pas forcément...

Les petites capitalisations sont sous-représentées

C'est un des gros défauts de l'indice MSCI World : par définition, il ne tient compte que des 1 600 plus grosses capitalisations boursières. Et donc les petites et moyennes entreprises sont sous-représentées voire quasi-inexistantes dans l'indice. Bien que plus volatiles et risquées, ces actions de petites entreprises offrent bien souvent un meilleur rendement sur le long terme : c'est la contre-partie du risque supplémentaire.

Pour ajouter un peu de risque et du rendement à votre portefeuille, sans se prendre la tête à analyser des entreprises ou faire de la gestion active, il existe de nombreux trackers pour investir sur des petites et moyennes capitalisations. Voici une liste non-exhaustive des meilleurs trackers éligibles PEA :
  • AMUNDI ETF RUSSELL 2000 UCITS ETF EUR (RS2K) - FR0011636190 : idéal pour profiter de l'économie dynamique des Etats-Unis, le Russel 2000 étant l'indice phare des 2 000 entreprises de taille intermédiaire
  • AMUNDI ETF EURO STOXX SMALL CAP UCITS ETF (ESM) - FR0010900076 : tracker qui suit l'indice Euro Stoxx Small, pour se diversifier en Europe
  • AMUNDI ETF EUR MID (CEM) - FR0010612218 : pour suivre l'indice MSCI Euro Mid Cap, relativement proche du précédent
  • LYXOR ETF CAC MID (CACM) - FR0011041334 : pour suivre l'indice CAC Mid 60 qui suit les 60 plus petites capitalisations boursières du SBF 120 (120 plus grosse capitalisations d'entreprises françaises)
  • LYXOR ETF PEAPME (PEAP) - FR0011770775 : tracker éligible aussi au PEA-PME investi sur 40 entreprises de petite taille, plus risqué notamment à cause de sa forte exposition aux secteurs des biotechnologies et informatique

Quelle part allouer aux petites entreprises dans mon PEA ?

Tout dépend si vous souhaitez avoir un PEA-PME en complément de votre PEA. Si c'est le cas, alors je vous conseille de ne pas vous exposer à plus de 10 % sur les petites et moyennes capitalisations dans votre PEA puisque cela sera votre PEA-PME qui va fortement vous y exposer.

Par contre, si vous n'avez qu'un PEA alors il peut être intéressant d'avoir 15 à 20 % de son portefeuille sur des entreprises de taille moyenne. De plus, pendant les périodes de crise, ce sont souvent les actions de petites capitalisations qui se font massacrer car leur risque de faillite est bien plus élevé. C'est très intéressant lors de ces périodes troubles d'investir dans ces trackers.

Et les pays émergents ? 

Vous l'aurez deviné, l'autre inconvénient de l'indice MSCI World est qu'il n'inclut quasiment pas les pays émergents. Exactement comme les petites capitalisations, vous pouvez contre-balancer cet effet en achetant des trackers éligibles PEA exposés sur les pays émergents.

Les principaux sont :
  • AMUNDI ETF MSCI EMERGING MARKETS UCITS ETF EUR (AEEM) - FR0010959676
  • LYXOR UCITS ETF PEA MSCI EMERGING MARKETS C-EUR (PLEM) - FR0011440478
Sachez que les économies de ces pays sont en construction et qu'il y a donc un risque plus élevé. Mais tout comme les petites capitalisations, elles peuvent apporter un surplus de rendement.

Ainsi, n'oubliez pas que même si le MSCI World est un des indices les plus diversifiés, vous pouvez encore diversifier votre portefeuille avec un peu d'entreprises de taille moyenne et des pays émergents.

Restera ensuite à diversifier vos investissements par d'autres produits financiers que les actions comme les obligations et les SCPI. Cela fera l'objet d'un autre billet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire