27/03/2018

Naturex : une autre pépite éligible PEA-PME va quitter la bourse

Naturex une pépite française éligible au PEA-PME

Une fois encore, une entreprise éligible au PEA-PME va être retirée de la bourse suite à une offre publique d'achat. Il s'agit de Naturex, le leader mondial des arômes et ingrédients naturels d'origine végétale. Il y a quelques mois, c'était une autre pépite : IGE-XAO et je vous en parlais dans ce précédent billet.

Givaudan, géant de la parfumerie et de la fabrication d'arômes, a lancé hier une OPA sur Naturex avec une prime de 40 % sur le dernier cours. Une offre généreuse qui devrait sans aucun doute aboutir au rachat complet de l'entreprise.

Le parcours boursier de Naturex est aussi impressionnant comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous. Une fois encore, ce sont les actionnaires de long terme (sur plus de 15 ans) qui sont le mieux récompensés par la croissance et la rentabilité de l'entreprise.

Historique de cours de Naturex sur les 20 dernières années

Comment dénicher de nouvelles entreprises prometteuses et côtées en bourse ? C'est extrêmement difficile pour un particulier qui n'a pas accès au management direct de l'entreprise et qui n'a aucun pouvoir sur sa gestion en tant qu'actionnaire très minoritaire. Vous pouvez alors vous tourner vers la presse spécialisée ou les blogs qui pulullent sur Internet, mais statistiquement la fiabilité des conseils boursiers n'est pas souvent au rendez-vous.

Cependant, si vous souhaitez investir dans une société ayant le même profil que Naturex (secteur d'activités, taille, côtée en bourse), il existe Robertet dont le parcours boursier est aussi flamboyant : + 212 % en 5 ans et + 412 % en 10 ans, avec un rendement annuel régulier autour des 2 % avec les dividendes. Et bien entendu, Robertet est une entreprise éligible au PEA-PME. A vous de voir si vous souhaitez l'ajouter à votre portefeuille d'actions de votre PEA-PME. N'oubliez pas qu'il faut toujours rester diversifié en nombre d'entreprises et étaler ses investissements dans le temps, pour limiter la volatilité et les risques de marchés.

09/03/2018

Grand jeu concours de parrainage Fortuneo : 10 000 euros à se partager

Grand jeu concours Fortuneo avec 10 000 euros à gagner

Fortuneo propose en cette début d'année un grand jeu concours de parrainage. J'ai décidé d'y participer, et vous pouvez aussi gagner très gros ! Pour cela, c'est très simple, il vous suffit d'utiliser mon code parrain Fortuneo 12644522 lors de l'ouverture de votre compte en ligne (sans aucun frais ni engagement). Vous pouvez consultez la page du jeu concours ici.

Ensuite, Fortuneo procède à un tirage au sort où les filleuls du parrain tiré au sort peuvent se partager 10 000 euros ! Sachez que plus il y a de filleuls, plus il y a de chances de gagner.

Enfin, pas de perdant puisqu'à chaque parrainage, Fortuneo offre 80 euros au filleul pour toute ouverture de compte. Gratuit et sans engagement, c'est le moment d'en profiter.

Pourquoi Fortuneo ?

Ce billet n'est absolument pas sponsorisé par la banque Fortuneo. C'est un simple retour d'expérience personnel : après avoir essayé plusieurs banques comme Boursorama, BforBank et bien entendu les banques traditionnelles (Société Générale, Crédit Agricole et BNP Paribas), j'ai trouvé que Fortuneo était la plus adaptée à mes besoins.

Simple, sans aucun frais (hormis l'assurance de la carte bancaire à moins de 20 euros par an), beaucoup de services offerts, large gamme de fonds pour l'assurance-vie et PEA aux tarifs très compétitifs : tout cela fait de Fortuneo est une banque très appréciée même si la concurrence est rude, et que les autres banques en ligne n'ont pas à rougir.

Je vous en parle plus en détails sur mon retour d'expérience détaillé dans ce billet. Et j'ai fait aussi un comparatif des frais de transactions pour un PEA entre différentes banques dans cet autre billet.

Peut-être que Fortuneo ne vous conviendra pas dans la vie de tous les jours (notamment si vous êtes artisan ou commerçant avec beaucoup d'espèces à déposer) mais pour une gestion passive de ses investissements en assurance-vie et PEA, il s'agit d'un excellent choix.

06/03/2018

Investir dans l'immobilier : pierre ou papier ? Avantages et inconvénients

Il n'y a pas que la bourse dans la vie, il y a l'immobilier aussi !

En France, la plupart des épargnants ont plus confiance dans l'immobilier que dans la bourse. Je pense que c'est un point de vue biaisé : l'immobilier est plus concret et parlant pour la plupart des gens mais les actions d'entreprise offrent cependant un meilleur rendement sur le long terme. Personnellement, je vous conseille d'investir dans les deux : diversifier ses placements permet de réduire les risques et de pouvoir sortir son argent plus facilement malgré les aléas des différents marchés.

Si vous souhaitez investir dans l'immobilier, vous allez devoir vous poser la question suivante : mieux vaut-il acheter un bien immobilier pour le louer ou alors acheter des parts dans des SCPI ou SCI ? C'est ce qu'on appelle choisir entre l'immobilier dit pierre (vous possédez un bien tangible comme être propriétaire d'un logement) et l'immobilier dit papier (vous possédez des parts d'un ensemble de biens immobiliers à travers un fonds d'investissement).

Avantages et inconvénients d'acheter un bien immobilier

Acheter un bien immobilier semble être la solution privilégiée par la plupart des français qui en ont les moyens. Pouvoir toucher son achat semble être plus rassurant psychologiquement. Les principaux avantages d'acheter de l'immobilier pierre sont les suivants :
  • Vous devenez propriétaire d'un bien immobilier tangible. Vous pouvez donc l'utiliser aussi pour vos besoins personnels.
  • Possibilité d'utiliser l'effet de levier du crédit (surtout en cette période de taux d'intérêt faible) : plus vous empruntez, et plus vous gagnerez en rentabilité sur le long terme. Bien sûr, il faut pour cela un apport et des revenus conséquents sinon la banque ne vous accordera jamais un emprunt élevé.
  • Vous êtes autonome dans le choix du bien immobilier, et vous pouvez donc dénicher une petite pépite.
  • Vous êtes aussi autonome pour la gestion et la rénovation du bien immobilier afin de réaliser une belle plus-value. En effet, si vous avez les bons contacts ou si vous savez bien bricoler, rénover un vieil appartement pour le revendre ensuite peut largement couvrir vos frais et le temps dépensé.
Quant aux inconvénients de l'immobilier pierre, selon moi les principaux sont les suivants :
  • Cela demande beaucoup de temps à y consacrer : trouver le bon bien, assurer la gestion et la maintenance, trouver des locataires, etc.
  • Vous pouvez déléguer la gestion à une agence mais cela est coûteux et imputera sensiblement votre rendement. De plus, la qualité des prestations est très variable d'une agence à une autre.
  • La fiscalité est lourde, et s'alourdit d'année en année. L'immobilier étant très prisé par les français riches, le gouvernement augmente régulièrement son imposition sur ce type de placement.
  • Il ne faut pas négliger tous les coûts associés à la gestion d'un bien immobilier : impôts, travaux, absence de locataires, imprévus, gestion administrative, etc. Cela impacte la rentabilité de manière non négligeable.
  • Le ticket d'entrée est très élevé : il vous faudra un apport conséquent en plus d'avoir des revenus réguliers et importants.
  • Un bien immobilier seul n'est pas un placement diversifié dans le sens où il peut perdre énormément de valeurs s'il y a un événement majeur nuisible (catastrophe naturelle, dégradation du quartier, hausse des impôts locaux, etc.) qui impacte votre appartement ou maison.
  • Enfin, vous n'aurez accès pratiquement qu'à de l'immobilier pour particuliers, et pas pour entreprises. Cela diminue encore la diversification de votre investissement.

Avantage et inconvénients d'acheter des parts dans des SCPI ou SCI

Souvent méconnue par les particuliers, la solution d'acheter des parts de SCPI ou SCI (qui sont des sortes de fonds d'investissement orientés immobilier) s'avère être bien plus simple qu'on peut le croire, et qui possède aussi de nombreux avantages.

Il y a principalement deux manières d'acheter des parts de SCPI ou SCI : soit en direct (à travers un compte-titres ou un intermédiaire financier comme La Centrale des SCPI), soit à travers une assurance-vie.

Les avantages d'investir dans l'immobilier papier à travers une assurance-vie sont :
  • Pas besoin d'y consacrer du temps pour sa gestion administrative et physique.
  • La fiscalité à travers l'assurance-vie est beaucoup plus légère si vous ne retirez pas votre argent avant 8 ans minimum (pas d'impôts sur les revenus mais un abattement puis un prélèvement forfaitaire plus léger et bien entendu les prélèvements sociaux).
  • Possibilité d'acheter aussi bien de l'immobilier locatif pour particulier et pour entreprises. Vous pouvez diversifier énormément vos placements immobiliers à travers plusieurs fonds.
  • Pas de ticket d'entrée élevé : vous pouvez commencer à investir pour quelques dizaines d'euros seulement, à condition bien sûr d'avoir une banque et un fonds qui vous offrent des frais compétitifs.
Quant aux inconvénients de l'immobilier papier, selon moi les principaux sont les suivants :
  • Il y a des frais de gestion afin de rémunérer les gérants des biens immobiliers mais aussi pour les frais divers inhérents à l'immobilier. La rentabilité affichée est moins attractive que celle d'un bien acheté en direct, mais au moins vous n'avez pas d'autres frais cachés ensuite.
  • Vous ne pouvez pas "toucher" vos biens immobiliers. Pour certains, c'est frustrant, presque virtuel. Et pourtant, vous êtes bien propriétaire d'une partie d'un parc immobilier...
  • Vous n'êtes pas autonome dans la gestion du parc immobilier, et vous ne pouvez pas "retaper" un bien pour engendrer une plus-value.

Conclusion

Si vous n'avez pas beaucoup de temps à consacrer à la gestion d'un bien immobilier, n'hésitez pas : l'immobilier papier à travers une assurance-vie est fait pour vous. A long terme et en tenant compte de la fiscalité, cela vous offrira un rendement net quasiment similaire à l'achat d'un bien immobilier géré par une agence. Par contre, il vous faudra trouver un bon fonds d'investissement de type SCI ou SCPI éligible dans votre assurance-vie.

Personnellement, c'est ce que j'ai choisi pour investir dans l'immobilier après m'être renseignés auprès de différentes personnes et après avoir expérimenté de nombreuses "galères" quotidiennes avec la gestion en direct d'un bien immobilier. J'investis désormais via les fonds SCI proposés par Fortuneo comme le fonds SCI PRIMONIAL CAPIMMO (code QS0002005277).

Cependant, si vous avez du temps et que vous aimez gérer un bien immobilier (réparation, remise à niveau, bricolage, suivi de la location, gestion administrative) alors l'achat d'un bien immobilier en utilisant l'effet de levier d'un emprunt peut vous rapporter beaucoup plus. A condition de prendre le temps de dénicher une pépite et d'y prendre bien soin pendant longtemps...

02/03/2018

Erreurs à éviter et conseils pour débuter en bourse

Erreurs à éviter et conseils pour mieux gérer vos investissements

Beaucoup n'osent pas investir en bourse sur des actions d'entreprise à travers un PEA ou une assurance-vie par méconnaissance ou préjugés. Je vais lister ici une série d'erreurs à éviter et de conseils pour débuter dans l'investissement en actions.

Je ne m'y connais pas donc je vais laisser des professionnels gérer mon épargne !

Pourquoi c'est faux ? Parce que les gérants de fonds prennent des frais d'entrée, de sortie et surtout de gestion annuelle qui ne compensent en aucun cas leur faible voire bien souvent inexistante surperformance par rapport au marché. De nombreuses études, comme la célèbre récente étude SPIVA, ont montré que les fonds gérés par les professionnels n'arrivaient pas à faire mieux en moyenne que les indices boursiers une fois les frais de gestion déduits.

Depuis l'émergence des trackers et fonds indiciels à très faible frais, il devient accessible à n'importe qui d'investir son épargne sur le marché actions pour viser une excellent rendement à long terme sans avoir la moindre connaissance des entreprises. C'est ce qu'on appelle la gestion passive et elle a le vent en poupe ces dernières années.

Les actions sont trop risquées. Il n'y a qu'à voir toutes ces crises financières !

Pourquoi c'est faux ? S'il est vrai que les crises financières sont nombreuses et ponctuent depuis des siècles la vie des marchés financiers (voir cette liste non exhaustive sur Wikipédia par exemple), les indices boursiers des actions d'entreprises ne font que croitre sur le long terme, en tenant compte des dividendes. Comme je vous l'ai expliqué dans ce billet, l'indice large et mondial MSCI World a un rendement brut annualisé de plus de 9 % sur ces dernières décennies. Bien supérieur aux autres types d'investissement !

Cela n'a rien d'étonnant puisque les actions du MSCI World sont portées par la croissance économique mondiale, les évolutions technologiques et les gains en rentabilité associés. Et les sociétés qui font faillite ou n'arrivent pas à performer sont sorties régulièrement de ces indices boursiers au profit d'autres entreprises en meilleure forme.

Malgré les crises, les marchés actions progressent comme la croissance mondiale

La bourse, ça marche pas ! Regarde le CAC 40, il n'a toujours pas retrouvé son niveau le plus haut à 6 945 points !

Pourquoi c'est faux (au moins pour le début) ? Le CAC 40, comme beaucoup d'autres indices, est biaisé car il ne tient pas compte des dividendes versés par les entreprises. Sur le long terme, cela représente un rendement très important. Aujourd'hui, l'indice CAC 40 Net Return qui tient compte des dividendes est à son plus haut historique à plus de 10 700 points.

Ainsi, un fonds d'investissement qui se compare à un indice comme le CAC 40 excluant les dividendes n'est pas très honnête car la comparaison est biaisé parce que si vous êtes actionnaires d'actions, alors vous touchez les dividendes (s'ils sont versées par l'entreprise bien entendu).

Pas vendu, pas perdu !

Pourquoi c'est un point de vue biaisé ? C'est l'erreur classique de l'investisseur débutant : il achète une ligne d'actions dans son PEA parce qu'il a été conseillé par des proches ou sur Internet ou via des médias. Puis il conserve cette ligne même si elle passe en fort moins-values. Inversement, après une hausse importante, l'investisseur débutant va tout revendre pour toucher sa plus-value.

Sachez qu'une ligne en fort moins-value va bloquer une partie de votre épargne, et cela risque de durer longtemps (plusieurs années voire décennies) surtout si l'entreprise est sur une pente descendante. Les exemples sont nombreux : Areva, EDF, Vallourec, etc. C'est alors le coût d'opportunité qu'il faut regarder. En effet, revendre un mauvais choix pour mieux faire fructifier son épargne ailleurs reste de loin une bien meilleure solution plutôt que de rester coincé dans sa position perdante pendant des années pour espérer revenir juste à l'équilibre.

Inversement, une ligne en forte plus-value ne doit pas nécessairement être revendue. Au contraire, son rendement devient de mieux en mieux, proportionnellement à l'investissement initial. Le mieux pour éviter ses stress boursiers reste, comme je le conseille dans ce blog, d'adopter une gestion passive à travers les fonds indiciels à faible frais.

Si c'était si simple, alors tout le monde le ferait

Pourquoi c'est faux ? L'investissement en bourse sur le long terme n'a rien d'une méthode miracle qui va vous garantir de faire fortune. Cela ne vous garantira que de mieux faire fructifier votre épargne sur le long terme par rapport à d'autres placements. De plus, beaucoup de choses simples et bénéfiques ne sont malheureusement pas pratiquées par tout le monde : faire du sport régulièrement, ne pas fumer ou ne pas rouler à 150 km/h sur autoroute pour ne citer que quelques exemples simples !

Quelques conseils avisés

  • Garder toujours des liquidités pour pouvoir investir pendant les pires moments des crises financières. Ce sont durant ces périodes qu'on peut dynamiser le mieux son portefeuille.
  • Investir au fil de l'eau (tous les mois ou trimestres ou semestres) pour lisser les aléas du marché. Personne ne sait quand aura lieux la prochaine bulle ni la prochaine crise.
  • Ne pas se précipiter ni à la vente, ni à l'achat. Garder un investissement régulier à travers des achats ou des ventes étalés dans le temps.
  • Ne pas chercher à faire de gros gains sur le court terme mais chercher la performance moyenne sur le long terme. La bourse n'est pas une méthode miracle et ne doit pas s'appréhender comme un casino.

Sagesse, patience et sang-froid seront vos meilleurs alliés en bourse

J'espère qu'après la lecture de ce billet, vous serez plus à l'aise dans la gestion de votre PEA et de vos investissements en général. N'hésitez pas à réagir dans les commentaires.