03/09/2018

Comment lire et comprendre un DICI ?

Lire et comprendre les DICI

Le DICI pour Document d’Information Clé pour l’Investisseur est un document standardisé de quelques pages qui résume les principales informations pour comprendre la composition et le fonctionnement d’un produit financier comme un fonds d’investissement (FCP, SICAV ou autres) ou un tracker par exemple. Avant d’investir dans un fonds, je vous conseille fortement de le lire. Vous trouverez ci-dessous quelques astuces pour comprendre facilement les éléments principaux du DICI.

La stratégie de l’investissement et l’indice de référence

Un DICI explique toujours en quelques lignes quel est l’objectif du fonds en terme d’investissement (exemple : s’exposer aux marchés émergents, investir dans des petites entreprises en forte croissance, etc.). Souvent, il est précisé son indice de référence (exemple : CAC 40, taux Eonia, MSCI World, etc.) qui signifie que le fonds va chercher à faire au moins aussi bien que cet indice, normalement frais de gestion inclus.

Il est important de regarder les points suivants :
  • Quand il s’agit d’actions d’entreprise, est-ce que l’indice de référence tient bien compte des dividendes ? En effet, n’oubliez pas que certains indices comme le CAC 40 ne tiennent pas compte des dividendes, et donc sur le long terme, ils sous-estiment la performance réelle des actions qui les composent. Vous pouvez lire mon article sur le prix des actions pour mieux comprendre comment les dividendes impactent les cours des actions.
  • Est-ce qu’il n’est pas possible d’acheter directement un tracker sur l’indice de référence avec moins de frais plutôt que d’investir dans un fonds qui a du mal à reproduire la performance de cet indice ?
  • Sans indice de référence, vous vous lancez à l’aventure et faites entièrement confiance au gérant du fonds pour la performance. Est-ce que le risque en vaut la peine ?

La performance passée

Le DICI vous présente toujours les performances passées, et normalement cela doit être calculé net de frais de gestion. N’oubliez pas que les performances passées ne préjugent pas du futur. Cependant, cela peut vous donner une indication sur la volatilité et la régularité du fonds, ainsi que son ancienneté. A performances équivalentes, il faut privilégier les fonds les moins volatils (c’est-à-dire avec des variations faibles) et les plus anciens (signe de solidité et pérennité du fonds).

Le profil de risque et de rendement

Le DICI doit afficher un score allant de 1 à 7 indiquant le profil de rendement de risque du fonds. Le score 1 signifie que le fonds est sans risque, généralement investis en produits monétaires. Pour les scores allant de 1 à 3, on peut dire que le fonds est plutôt prudent avec une performance moyenne. C’est utile si vous comptez sortir votre épargne avant 5 ans. Je vous déconseille néanmoins les fonds ayant un score 1 car ils ont des performances ridiculement faibles.

Exemple de profil de risque et de rendement

Si vous visez plutôt 5 à 10 ans comme horizon de placement, je vous conseille de regarder les fonds ayant des scores de 4 à 6. Enfin, les fonds les plus risqués de score 7 sont à analyser au cas par cas en fonction de votre stratégie d’investissement. Ils sont souvent très concentrés sur les mêmes types d'actifs (action d'une entreprise ou d'une zone très restreinte).

Les frais de gestion

C’est le point le plus important pour l’investisseur. Il ne faut absolument pas le négliger car des frais de gestion annuel de 2 % peuvent vous coûter très chers au bout d’une dizaine d’années. Pour garder en tête un ordre de grandeur frappant : sachez que 2 % annuel équivaut à 22 % de votre investissement initial au bout de 10 ans et 49 % au bout de 20 ans ! En d’autres, termes, si vous investissez 10 000 euros dans un fonds avec 2 % de frais annuel, cela vous coûtera 2 200 euros dans 10 ans et 4 900 € dans 20 ans. Loin d’être négligeable…

Attention aussi aux frais d’entrée et de sortie qui s’appliquent au moment de l’achat ou de la vente de parts. Idéalement, ces frais doivent être nuls. Cela devient vite excessif de payer à la fois des frais d’entrée, de sortie et de gestion annuelle. Et pourtant, beaucoup de particuliers le font par méconnaissance…

En conclusion

Le DICI est un document indispensable à lire avant d’investir, en faisant très attention aux frais de gestion. Et ne cédez pas trop vite aux nombreuses techniques de marketing qu’utilisent les banques et gestionnaires de fonds pour vous vendre leurs nouveaux produits à la mode. Et cela reste vrai même pour les trackers ! Deux trackers qui suivent le même indice peuvent avoir des structures différentes avec des écarts dans les frais de gestion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire