10/02/2018

Pourquoi le PEA ne séduit pas les français et pourquoi c'est bien dommage ?

Les français sont frileux dans l'investissement en actions

Depuis 10 ans, le nombre de PEA est passé de 5 à 4 millions seulement, soit à peine 8 % des français majeurs. Pire encore, dans le dernier baromètre de l'AMF, plus de 65 % des français ne souhaitent pas investir dans les actions. Quant au PEA-PME, l'échec est encore plus cuisant avec seulement 62 000 PEA-PME contre un objectif de plus de 100 000...

Pourquoi les français sont-ils si frileux à investir dans les actions et pouquoi boudent-ils le PEA ? Je tente dans ce billet d'expliquer ce phénomène et j'essaie de vous prouver que c'est une erreur de réagir ainsi si vous souhaitez faire fructifier votre épargne efficacement.

Une méconnaissance du marché des actions

Selon moi, une des premières raisons de la méfiance des français vis-à-vis du marché actions est tout simplement la méconnaissance et la difficulté à trouver de l'information pertinente pour un investisseur particulier. Pas étonnant puisqu'on trouve sur Internet un peu tout et n'importe quoi. Souvent des méthodes miracles, beaucoup d'informations réservées à des spécialistes, d'autres messages anti-finance et trop rarement de bons blogs ou articles proches de la réalité et à la portée de tous.

Mais comment s'y retrouver ? Surtout que les actions ont une médiatisation bien plus importante que leur importance réelle dans l'économie. En effet, les actions ne représentent que 500 milliards d'euros d'échanges quotidiens contre plus de 2 000 milliards pour l'échanges de devises (le Forex) et plus de 10 000 milliards pour le marché des obligations et des emprunts (court et long terme). La sur-information autour du marché actions a souvent tendance à donner une image déformée ou biaisée aux particuliers.

La meilleur manière de savoir et d'apprendre est simplement d'essayer. Donc n'hésitez pas à ouvrir un PEA et à y investir une partie de votre épargne dont vous n'avez pas besoin dans les 10 prochaines années. Libre à vous de suivre les conseils que vous voulez, mais si vous ne souhaitez pas vous prendre la tête, vous pouvez toujours suivre mes conseils et opter pour l'investissement passif.

La difficulté de se projeter à long terme

Quel a été le rendement annualisé, net d'inflation et de fiscalité, de votre livret A, votre assurance-vie, votre achat immobilier et vos autres plans d'épargne ? Très rare sont les personnes capables de répondre à cette question. Et pourtant, c'est la seule qui compte si vous souhaitez valoriser votre épargne.

Investir dans les actions, est-ce vraiment risqué ? Sur le court terme en espérant faire des gains, oui ça l'est. Sans diversifier, en concentrant ses placements sur moins de 10 actions pour des choix soit-disant bien réfléchis, oui ça l'est. Mais si vous investissez sur le monde entier et sur plusieurs milliers d'entreprise (c'est ce que permettent de nombreux trackers éligibles PEA), alors non ce n'est pas beaucoup plus risqué qu'un placement immobilier ou un fonds en euros, sur le long terme (de 10 à 30 ans). Investir dans des actions d'entreprise, c'est devenir propriétaire d'entreprises dont le but est d'être rentable. Et diversifier dans le monde entier sur tous les secteurs économiques, c'est prendre le pari que l'économie mondiale va continuer à vivre encore longtemps et qu'il existera encore des entreprises rentables en croissance. Est-ce vraiment un pari risqué ?

Je vous en ai déjà parlé dans de précédents billets : les actions sont les meilleurs actifs pour le long terme, et contrairement aux croyances populaires, elles sont bien moins risquées qu'elles n'y paraissent.

Le psychologie de l'investisseur peut décourager sur le court terme

Voici le graphique qui illustre parfaitement la psychologie de l'investisseur particulier qui entre dans les marchés quand ils sont euphoriques (sous l'influence des médias et de la foule), et qui capitulent au moment où les prix sont les plus bas (sous la peur et la panique généralisée).

Bien souvent, l'investisseur débutant tombe dans les pièges classiques illustrés ci-dessous, et en ressort dégouté de la bourse. C'est aussi un réflexe naturel de vérifier très fréquemment nos choix d'investissements. Pourtant, si vous avez une vision long terme, vous devez vous affranchir de ces obsessions court-termistes. Comme on dit souvent, on ne devient qu'un vrai investisseur qu'après avoir vécu au moins 2 crises financières !

L'investisseur débutant tombe dans des pièges classiques

L'investissement passif n'est pas (encore) populaire

Il faut s'y connaitre pour investir. C'est une idée répandue absolument fausse de nos jours depuis l'avènement des trackers qui permettent d'investir sur un indice à moindre frais. En effet, ces produits permettent de faire de l'investissement passif, méthode que je décris dans ce blog, accessible à n'importe qui à travers un PEA et qui permet d'avoir des résultats aussi bons que les meilleurs gérants de fonds et autres experts de la finance.

Bien sûr, les sites d'informations, médias financiers et encore plus les banquiers seront les derniers à vous conseiller cette méthode. Cela serait se tirer une balle dans le pied pour eux vu qu'ils vendent des conseils financiers. Et pourtant, cette méthode a le vent en poupe et ne cesse de croitre ces dernières années après avoir fait ses preuves que de nombreuses études scientifiques appuient.

L'investissement passif n'a rien d'une méthode miraculeuse. Elle ne vous garantit pas des gains faramineux ni de faire mieux que n'importe qui. L'investissement passif vous garantit juste de ne pas faire pire que le marché actions (et pas mieux non plus). Et historiquement, il ne faut pas oublier que le marché actions surperforment tous les autres sur le long terme.

Soyez craintifs quand les autres sont avides, soyez avides quand les autres sont craintifs

Gérer son PEA est bien plus facile qu'on peut le croire

L'avantage de ce manque d'appétit des français vis-à-vis du PEA et PEA-PME, c'est que le gouvernement ne devrait pas faire de matraquage fiscal sur ces supports. C'est en tout cas ce que l'on constate depuis pas mal d'années, même si la hausse des prélèvements sociaux continuent d'impacter défavorablement le PEA, comme tous les supports d'épargne en général.

Je pense qu'il faut voir cette méfiance injustifiée vis-à-vis des actions comme une opportunité pour investir. Si vous souhaitez vous lancer dans l'investissement passif, n'hésitez pas à utiliser mes codes de parrainage pour bénéficier d'offres promotionnelles.

Enfin, je terminerai par ce petit paradoxe. Beaucoup de gens estiment que les entreprises font tout pour enrichir les actionnaires, et que ce sont les actionnaires qui profitent le plus du capital et de l'économie. Ce sont les mêmes personnes qui n'osent pas ouvrir de PEA pour posséder des actions. Et pourtant : être actionnaire est à la portée de tous ! Donc n'ayez pas peur de devenir riche : ouvrez un PEA !

09/02/2018

Quels sont les meilleurs fonds en euros pour votre assurance-vie ?


Comme chaque début d'année, les fonds en euros des assurances-vie font leur bilan et annoncent leur rendement brut de l'année passée. Il existe des centaines de fonds en euros mais en fonction du choix de votre banque ou assureur, vous n'aurez le droit qu'à un nombre restreint de fonds éligibles.

Un fonds en euros vous garantit le capital investi, ce qui signifie que vous ne perdrez pas d'argent (rendement brut non négatif, peu importe l'état des marchés financiers). Il peut être investi en obligations (le plus souvent en majorité) mais aussi en actions, fonds immobiliers, produits structurés complexes, etc. Par contre, l'assureur vous garantit une certaine performance ce qui en fait un produit non risqué mais aussi moins rentable sur le long terme.

Le très bon site cBanque propose un palmarès très complet sur les meilleurs fonds en euros dont je vous conseille la lecture. Ce qui en ressort est que les performance des fonds en euros sont très variables d'un fonds à un autre.

Deux fonds en euros se détachent particulièrement : Spirica Euro Allocation Long Terme qui est disponible chez BforBank, et Suravenir Opportunités qui est disponible chez Fortuneo. Ces deux fonds affichent environ 3,34 % de rendement annuel en moyenne sur les 4 dernières années.

Spirica Euro Allocation Long Terme est principalement investi en immobilier et obligations, et facture des frais de gestion les premières années de détention, puis aucun après 3 ans. Suravenir Opportunités est un fonds diversifiés composé à majorité d'obligations. Sa contrainte est qu'on ne peut pas y investir plus de 40 % de ses versements : il faut investir le reste dans les fonds en unité de compte, c'est-à-dire ceux qui ne sont pas garantis en capital.

Ma préférence va vers Suravenir Opportunités car il n'y a pas de frais et la contrainte de verser une partie vers les fonds en unité de compte n'est pas un vraie contrainte selon moi. En effet, dans un précédent billet, je vous expliquais quelle bonne répartition utiliser pour votre assurance-vie. Et mettre plus de 30 % sur un fonds en euros me semble bien trop prudent pour une gestion long terme de votre assurance-vie.

Composition et performances de Suravenir Opportunités

Pourquoi les fonds en euros affichent des performances de moins en moins bonnes ces dernières années ?

Tout simplement parce que l'inflation n'a fait que diminuer ces dernières années, ainsi que les taux d'intérêt. Sans faire un cours magistral de macroéconomie, cela représente le coût de l'argent ou le coût de l'investissement. Si les fonds en euros ont affiché des performances en baisse ces dernières années, il ne faut pas oublier que c'est le cas aussi d'autres actifs comme l'immobilier ou les obligations. Seules les actions sont restées relativement dynamiques par rapport à une inflation ridiculement faible.

19/01/2018

Changement mineur à venir sur le tracker Amundi MSCI World éligible PEA (FR0010756098)

Modification en vue sur l'ETF Amundi MSCI World

Ma banque en ligne m'a prévenu dès lundi par un courriel d'une modification à venir sur le tracker Amundi MSCI World (FR0010756098), éligible au PEA. Déjà, comme quoi, les banques en ligne offrent une très bonne qualité de service car ce n'est pas toujours le cas d'être prévenu si vite pour ce genre de changement.

En effet, comme tous les détenteurs de titres de ce fonds ETF, j'ai reçu un document d'OST (Opération Sur Titre) dont vous trouverez ci-dessous une capture d'écran.


Comme vous pouvez le constater, le tracker phare d'Amundi qui suit les performances de l'indice MSCI World et qui est éligible au PEA va être absorbé au sein d'un autre fonds dénommé Amundi MSCI World (LU1681043599) qui est domicilié au Luxembourg.

Un changement transparent pour l'investisseur

Faut-il y voir un risque particulier ou des changements de conditions particulières ? Je me suis renseigné directement auprès du service client d'Amundi ETF. Vous pouvez aussi facilement les contacter via leur formulaire et ils répondent généralement assez rapidement (tout comme Lyxor ETF).

Voici ce que m'a répondu Amundi : Il s'agit simplement d'un changement de domiciliation du fonds de la France vers le Luxembourg qui n'entraine aucune modification de ses caractéristiques : objectif de gestion, structure de frais, éligibilité au PEA.

Autrement dit, vous pouvez dormir tranquille ! Votre ligne va juste changer de nom et de code ISIN, le fonds va être domicilié au Luxembourg, très certainement pour des raisons fiscales. Vous ne perdrez rien, et il n'y aura aucun frais de transfert. Le nouveau fonds continuera à suivre les performances du MSCI World avec les mêmes frais de gestion. Et bien sûr, il restera éligible au PEA.

Quand aura lieu ce changement ? A partir du 12 avril 2018 à 17h01, les transactions sur l'ancien tracker seront suspendues. Puis le 18 avril, votre ligne de l'ancien ETF sera remplacée par le nouveau tracker. Rien de plus simple !

15/01/2018

Le bilan de 4 ans avec une banque en ligne

Très satisfait de ma banque en ligne

Voilà maintenant 4 ans que j'utilise avec mon épouse une seule banque en ligne pour toutes nos dépenses : Fortuneo. Nous y logeons de plus nos assurances-vie, nos livrets A et LDDS ainsi que nos PEA. Et nous le regrettons absolument pas, bien au contraire !

Tout d'abord, niveau qualité du service, nous n'avons connu aucun problème. J'ai déjà contacté le service client directement via la messagerie en ligne pour des questions sur l'ouverture d'assurance-vie ou de livrets pour mes enfants, et j'ai eu mes réponses très rapidement. De plus, je n'ai jamais été harcelé par le service client ni par des partenaires pour me vendre d'autres services.

Quant à l'interface du site pour gérer son compte, il est clair que ce n'est pas le plus beau esthétiquement mais c'est simple et efficace. Rapide et très rarement en maintenance, c'est un bon point vu que vous allez devoir tout faire en ligne. Vous pouvez gérer vos plafonds de paiement de cartes de crédits, consulter les tarifs, ouvrir des livrets, échanger avec la banque, consulter vos documents administratifs, etc.

Le tarif, lui, est quasiment imbattable. Concernant la gestion quotidienne, nous avons 2 cartes Gold et comme vous pouvez le voir, depuis 2014, les frais annuels n'ont pas bougé d'un centime. Je paye donc seulement 30 € tous les ans pour assurer mes 2 moyens de paiement (Mastercard Gold pour mon épouse et moi-même). Autrement, il n'y aucun autre frais cachés ! Nous pourrions passer à la gamme supérieure de cartes (Mastercard Platinum) sans aucun frais non plus. Sachez qu'avec une Gold ou une Platinum, vous bénéficiez de plafonds de paiement très élevés, des assurances sur vos voyages ou quand vous skiez ainsi que de services particuliers payant à la demande (conciergeries, fleuristes, taxis, etc.).

Frais annuels depuis 2014 dans ma banque en ligne

Pour le PEA, j'ai déjà fait un comparatif des différents frais pour un PEA dans un précédent billet, et Fortuneo propose une gamme de tarifs très compétitifs. Idem pour l'assurance-vie où nous avons un large choix de fonds et très peu de frais de gestion. Fortuneo propose 2 fonds en euros, dont un particulièrement performant (Suravenir Opportunités) qui figure parmi les meilleurs du marché.

Concernant les points faibles, on pourrait regretter les points suivants :
  • Impossibilité de déposer des espèces. Donc si vous êtes commerçant ou que vous avez une activité générant beaucoup d'argent en espèces, je vous déconseille de n'avoir que Fortuneo comme banque.
  • L'encaissement des chèques se fait par envoi postal, et ils ne fournissent pas d'enveloppe pré-affranchis donc vous aurez ce petit frais supplémentaire à payer. Bien entendu, vous pouvez grouper vos envois.
  • Pas d'autres services proposés comme des assurances logement ou voitures.
Quant aux prêts immobiliers, Fortuneo les propose depuis peu mais je n'ai pas pu tester en détails donc je ne sais pas ce que ça vaut.

Enfin, c'est vrai que de nombreuses personnes hésitent à n'avoir qu'une banque en ligne et donc qu'un seul moyen de paiement (ou deux si vous êtes en couple). Il y a toujours cette crainte que la carte soit bloquée ou inutilisable, et donc d'être coincé(e) en attendant la résolution du problème. Cependant, je crois que ce risque existe pour n'importe quelle banque, qu'elle soit uniquement en ligne ou non.

Si vous souhaitez tester Fortuneo sans aucun engagement et bénéficier d'une prime de 80 €, n'hésitez pas à utiliser mon code de parrainage : 12644522. En règle général, quand vous souscrivez à une nouvelle banque, je vous conseille fortement d'utiliser un code parrainage pour bénéficier de primes (vous en trouverez sans problème sur Internet).

Profitez de l'offre de parrainage Fortuneo

12/01/2018

Quelques conseils pour mieux gérer votre PEA-PME

Gérer son PEA-PME n'est pas si difficile

Contrairement au PEA où la gestion passive est très simple à l'aide de trackers diversifiés, le PEA-PME nécessite un peu plus de gestion comme nous l'avions vu dans ce précédent article. Très souvent, les particuliers font les erreurs classiques de l'investisseur débutant et c'est pour cela que je vais lister ici quelques règles à respecter pour gérer facilement votre PEA-PME.

Diversifiez vos placements avec entre 20 et 40 lignes différentes

Contrairement à un PEA où on peut se contenter de 2 ou 3 lignes à l'aide de trackers MSCI World ou autres (car ces trackers incluent des milliers d'entreprises différentes dans le monde), il n'y a pas de fonds convaincants éligibles au PEA-PME. Cela sera donc à vous de construire un peu votre propre tracker en prenant des actions d'entreprises sur des secteurs différents. Je vous conseille d'acheter des actions d'au moins 20 entreprises différentes, sans dépasser 40 car au-delà vous aurez du mal à amortir vos frais de courtage. N'oubliez pas que la limite de dépôt sur un PEA-PME est de 75 000 € contrairement à 150 000 € pour un PEA classique.

Vous trouverez la liste de toutes les entreprises éligibles au PEA-PME sur le site d'Euronext. Ne restez pas concenctré sur un type d'entreprise et varier aussi bien en termes de secteurs industriels que de tailles d'entreprise et d'ancienneté.

Diversifier est la clé du succès dans un PEA-PME

Attendez d'avoir une épargne importante pour investir dans un PEA-PME

Si votre PEA n'est pas plein, il y a peu d'intérêt (voire aucun) à ouvrir un PEA-PME. Autrement, attendez d'avoir au moins 20 000 € pour investir sur votre PEA-PME. En effet, avoir 20 et 40 lignes va vous coûter pas mal de frais de transactions (entre 100 et 500 € en fonction de vos achats et de votre banque) et plus vos achats seront importants, plus ces frais de courtage seront amortis.

Si vous comptez ouvrir un PEA-PME, cela signifie que vous avez une épargne importante et un PEA plein, donc cette somme minimale devrait pouvoir être collectée assez rapidement.

Achetez progressivement, jamais tout d'un coup

Les marchés sont capricieux, pire que l'humeur d'un jeune enfant. Pour éviter d'acheter au plus haut, au moment d'une euphorie boursière, il faut acheter (et aussi vendre) progressivement au fil du temps. Etalez vos achats tout au long de l'année voire sur plusieurs années. L'investissement en actions est un placement long terme sur plus de 10 ans.

N'hésitez pas à couper vos pertes et laissez courir vos gains

C'est un adage tellement classique... Et tellement peu respecté par les investisseurs débutants. Souvent, les débutants pensent que tant que ce n'est pas vendu, ce n'est pas perdu. Ce raisonnement est faux dans le sens où vous bloquez de l'argent qui pourrait être bien mieux investi ailleurs. Ainsi, vous négligez complètement le coût d'opportunité associé à une ligne en forte moins-value et qui mettra peut-être des années avant de retrouver son niveau.

Il vaut mieux savoir accepter ses erreurs (après tout, il y a une part de hasard non négligeable) et de vendre une ligne en difficulté pour acheter d'autres actions plus rentables.

De même, il ne faut pas se précipiter pour prendre ses gains dès qu'il y a 50 % de plus-values ou une forte hausse récente. Il suffit de le voir sur de nombreuses actions et même sur les indices : les hausses peuvent aussi durer plusieurs années. Laissez courir vos gains signifient qu'il vaut mieux garder ses actions qui sont rentables surtout s'il n'y a pas d'autres opportunités ailleurs. Un bon investisseur est celui qui a de nombreuses lignes d'investissement ayant fait fois 10 !

Acheter au fil de l'eau permet de lisser les risques et aléas du marché

Tenez-vous informer des événements majeurs impactant vos investissements

Sur les plus petites entreprises, le risque de faillite ou de fraude est plus important. Leur modèle économique est aussi parfois plus fragile. Certaines biotechs dépendent très fortement de résultats médicaux. Et donc, pour toutes ses raisons, la valorisation d'une petite entreprise peut chuter très rapidement. Pour couper vos pertes dans certaines situations difficiles, il vous faudra être au courant des événements majeurs concernant vos entreprises.

Pour cela, le mieux est d'utiliser une application mobile permettant de suivre l'actualité financière à l'aide d'alertes sur vos valeurs en portefeuille. Il en existe de nombreuses. Mes préférences vont vers MSN Finance et celle de TradingSat Bourse. Il est aussi possible de s'abonner par e-mail à des alertes sur certaines entreprises à travers de nombreux sites comme par exemple Investir. Enfin, vous pouvez aussi écouter BFM Business pour vous tenir informer de l'actualité des marchés.

Bien sûr, dans une optique de gestion la plus passive possible, il ne faut pas tomber dans l'excès d'informations et de vérifier toutes les heures ce qu'il se passe sur vos actions. Vous n'êtes pas un trader ou investisseur professionnel, et la plus-value d'une telle activité pour un particulier est faible voire inexistante. Vous ne pourrez pas, de toute façon, être plus rapide que le marché. En prenant le risques d'investir sur de petites entreprises, vous prenez le risque de faire des pertes plus importantes sur le court terme.

Soyez patient !

La richesse, c'est le Travail x le Temps x la Chance. Donc à moins d'être très chanceux, votre PEA-PME vous rapportera beaucoup d'argent à partir de plusieurs années voire plus de 10 ans. De plus, il faut accepter perdre et être en moins-values sur quelques lignes. Statistiquement, il vous sera très difficile d'être gagnant partout. Enfin, vous n'êtes pas à l'abri d'une crise boursière qui peut durer 3 ou 4 ans. Il faudra en profiter pour continuer à investir progressivement et prendre son mal en patience jusqu'à ce que les marchés repartent à la hausse, comme ce fût le cas pour les dizaines de crises précédentes...

Patience et sang-froid sont les meilleurs alliés de l'investisseur particulier. On dit qu'il faut avoir vécu au moins une crise boursière pour devenir un boursicoteur expérimenté !

La patience et le sang-froid sont vos meilleurs alliés